Articles de presse

 

Après des travaux de rénovation, les portes de la cathédrale Sainte-Marie ont été remises en place, hier, pour le plus grand bonheur des promeneurs.

 

http://www.sudouest.fr/2015/07/29/la-cathedrale-se-porte-mieuxl-imposte-renovee-sur-place-2082494-813.php

 

Souce SudOuest du 29/07/2015

Duras Château de la Duchesse

La municipalité duraquoise poursuit, en relation avec les services des Monuments historiques, la restauration du fleuron du pays de Duras, le château des Ducs.

 
L'extérieur du bâtiment est pratiquement terminé, avec les coursives qui permettent aux visiteurs de découvrir le château sous un angle nouveau et le parterre ombragé du Duc. À l'intérieur, les travaux, débutés en 2013 avec la restauration des appartements de la duchesse, sont désormais terminés. Ils ont été exécutés par des entreprises spécialisées, sous la direction de Stéphane Thouin, architecte du patrimoine.

La richesse du XVIIe siècle

Effectués en trois tranches (et financés par l'État à 50 %, la Région à 25 %, le Département à 15 % et la commune à 10 %), les travaux ont débuté par la consolidation du plafond, la réfection de la charpente, de la toiture de la chambre et de l'anti chambre (qui servait, depuis plusieurs décennies, de local de rangement). Ils se sont poursuivis par la restauration des murs à l'identique de ce qui existait au XVIIe siècle.

Les menuisiers de l'entreprise MCCC ont réutilisé les habillages de bois en bon état et en ont réalisé d'autres, à l'identique. « Il est rare de trouver des châteaux avec de si belles pièces habillées de bois, démontrant la richesse des habitants de ce lieu au XVIIe siècle », indiquait l'architecte, Stéphane Thouin, mercredi dernier, lors de l'ouverture officielle des appartements de la duchesse au public, en présence du maire, Bernadette Dreux.

Guy Brunetaud

 

Source SudOuest 18/04/2015

Château de Duras (46) : l'Appartement de la duchesse retrouve son Panache.

Les menuisiers de l'entreprise MCCC de Fléac (Charente) ont d'abord effectué le démontage des panneaux de bois, encore installés, afin de les restaurer. Durant le démontage, les ouvriers de l'art ont pu visualiser la façon dont ses panneaux de bois avaient été posés à l'époque (on aperçoit encore sur les murs nus les chevilles permettant de tenir ces panneaux et les traits tirés au crayon permettant d'installer les habillages en bois). L'entreprise MCCC a dû fabriquer les panneaux manquants à l'identique et toujours en noyer.

 

SudOuest du 31/10/2014

MCCC Midi en France. 13/01/2014

Restauration des fenêtres de l'Hôtel de Ville d'Angoulême. Source Charente libre du 28/11/13

Après sept années de fermeture au public et presque autant de démarches et tracasseries administratives, l'église Saint-Séverin de Nieul-le-Virouil est enfin en cours de restauration. Si tout se passe bien, elle devrait être rouverte au public au mois de novembre.

Il faut dire que les travaux à réaliser sont très importants. Il s'agit de refaire les voûtes à croisées d'ogive et les plafonds de l'ensemble de l'église.

Un premier projet avait été monté en 2005 par l'architecte Philippe Oudin, mais l'appel d'offres était resté sans suite, faute de budget suffisant.

Un nouveau projet a été repris par Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques, et Thierry Hellec, vérificateur des monuments historiques.

Cette dernière mouture prévoit la mise en place de voûtes en bois lamellé collé, la pause de voûtains en enduit plâtre, au lieu du lambris prévu dans la version précédente.

C'est un travail gigantesque qui a nécessité la pause d'un échafaudage et d'un plancher métallique dans tout l'édifice. La réalisation a été confiée à Dagand Atlantique, de La Couronne, pour les échafaudages et la maçonnerie, et à MCCC de Fléac, pour la charpente et les voûtes.

Le montant des travaux s'élève à 123 000 euros HT subventionnés à 80 % par le ministère de la Culture, le Conseil général, le Fonds parlementaire et le Conseil régional.

L'édifice, dont le clocher fut protégé au titre des édifices inscrits dès 1925, puis protégé dans son intégralité en 2000, a été classé au titre des monuments historiques par arrêté en date du 30 juillet 2002.

 

Source journal Sud Ouest du 14/10/13

La dépose du clocheton de la tour nord du château de Jonzac. C’est la phase préalable aux travaux de restauration de la charpente et de la couverture de la  tour qui va pouvoir commencer dès que l’échafaudage aura poursuivi son ascension.

Ce sont les charpentiers alpinistes de l’entreprise MCCC (de Fléac en Charente), spécialisée dans les monuments historiques, qui se sont activés pour conforter  et caler entre eux  les huit piliers en bois du clocheton et immobiliser  en son centre, avant tout mouvement, sa vieille cloche en bronze.

Pour cette opération délicate, il a été fait appel à une grue mobile de 40 tonnes dont la flèche télescopique grimpe jusqu’à 37mètres de hauteur.

 

Source journal Sud Ouest du 10/06/13

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© MCCC - Tous droits réservés - SLIDE